Sélectionner une page

La technologie est omniprésente dans notre monde moderne. Aujourd’hui, les données qu’elle génère sont indispensables à la vie quotidienne. Photos, images, vidéos, documents, logiciels… les objets inanimés s’accumulent dans nos disques durs.

Cependant, nul n’est à l’abri d’un problème de fonctionnements qui peut faire perdre les données stockées. Quelles sont les solutions pour les conserver de manière pérenne ? Comment bien choisir son moyen de stockage informatique ?

Prenons en compte les différents cas de figure existants afin de proposer des solutions adaptées et les plus courantes en rapport avec les besoins actuels et futurs.

Votre besoin en capacité de stockage

La première tâche consiste à identifier votre besoin en capacité de stockage. Il est important de connaître combien de données peut-on enregistrer sur un disque dur.

Un disque dur est un matériel qui permet de stocker les données non volatiles. Il est comme une balance, il ne fait pas de différence entre les fichiers, il connaît seulement leur taille.

À la différence d’une balance, cet outil ne mesure pas en kilos, mais en mégaoctets (Mo), gigaoctets (Go) et téraoctets (To). Pour faire simple, 1 mégaoctet équivaut à 1 million d’octets, 1 Go à 1 milliard d’octets et 1 To à 1 000 milliards d’octets.

Si vous avez besoin d’un disque dur pour conserver des fichiers en format texte ou des documents personnels, choisissez une capacité de stockage relativement faible tel qu’un disque Expansion 500 Go.

Par contre, si vous souhaitez stocker surtout des fichiers vidéo et audio, il vous faut une capacité supérieure comme un disque de bureau Backup Plus 1 To ou plus.

Dans les grandes entreprises, les disques durs contiennent non seulement des informations essentielles (bases de données, tableurs, documents) mais aussi une pléthore de données superflues, comme des archives, des pièces jointes d’e-mails anciens, des photos et des vidéos personnelles des employés.

Gérer cette abondance numérique exige un espace de stockage conséquent (tel que les serveurs) afin de pouvoir contenir l’ensemble des informations utilisées par l’utilisateur.

Duplication et restauration des données en cas de problème

Nul n’est à l’abri d’un problème de fonctionnement. Les pannes techniques sont parmi les plus problématiques, car elles exigent très souvent une intervention en salle blanche pour procéder à la restauration des données sur le disque dur.

Or, un disque dur est un support d’une infinie fragilité. C’est pourquoi la plupart des personnes mettent en place des systèmes de backup assurant la duplication et la restauration de leurs bases de données en cas de catastrophe.

Pour les sauvegardes moins massives, la solution la plus évidente est d’effectuer une copie sur un disque de secours. Préférez le disque dur externe, vous n’aurez rien à installer manuellement, aucun matériel à démonter et vous emporterez vos données partout avec vous.

Il est également possible d’envoyer vos fichiers sur un serveur local et un duplicata dans le Cloud à des fins de sauvegarde sécurisée. Ce backup peut être fait une fois par jour ou une fois par semaine, de manière périodique, mais pas trop éloigné. En cas de défaillance de votre disque dur interne ou externe, vous serez alors en mesure de les rapatrier par téléchargement.

La sécurité des données

Si le piratage augmente chaque année, c’est parce que la plupart des entreprises sous-estiment encore l’importance de prendre des précautions pour veiller à la disponibilité et fiabilité de leurs données informatiques.

Il est important de sécuriser ses données, sans perdre de temps et en restant concentré sur son métier.

Les principales actions à mener pour sécuriser votre stockage informatique est de :

  • protéger le réseau informatique,
  • sauvegarder vos données informatiques
  • filtrer les courriers électroniques,
  • anticiper les pannes mécaniques et minimiser leurs impacts