Sélectionner une page

Dans le contexte économique actuel, les problèmes informatiques sont de plus en plus récurrents. Ces pannes peuvent avoir des conséquences très graves pour la santé économique des PME et TPE.

Chaque entreprise doit s’assurer de la continuité de son activité en cas de panne ou de sinistre et notamment en cas de dysfonctionnement de son système d’information.

Pour faire face à ce type de situation, il est envisageable de mettre en place un plan de reprise d’activité. Mais qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les étapes à suivre pour mettre en place un plan de reprise d’activité informatique ?

Comprendre la notion de plan de reprise d’activité informatique et son importance

Qu’est-ce que le PRA ?

Le Plan de Reprise  d’Activité (PRA) se définit comme l’ensemble des processus et des moyens destinés à assurer, dans le cas d’une crise majeure, la reconstruction de l’infrastructure informatique et la remise en route des fonctions vitales de l’entreprise.

De différents niveaux de capacité de reprise sont disponibles, le choix dépend des besoins de la compagnie et de ses moyens financiers.

En cas d’incident ou de sinistre, le PRA garantit la protection des données numériques d’une entreprise et assure ainsi la continuité d’activité.

Ce dispositif réduit les conséquences financières et atténue l’impact des catastrophes pour sauver l’activité, mais aussi pour conforter l’image de fiabilité auprès des partenaires et des clients.

Il représente une parade pour chaque menace éventuelle, son objectif est de minimiser l’impact d’un sinistre sur l’activité de l’entreprise

À qui s’adresse-t-il ?

Le plan de reprise d’activité concerne toute entreprise soucieuse de maintenir la continuité de son activité et de ses services en cas de catastrophe.

De nombreuses compagnies sous-estiment encore le risque lié au matériel informatique et ne prennent pas conscience de l’importance de leur infrastructure informatique dans le bon fonctionnement de leur activité.

Lorsque les données sont détruites suite à un sinistre ou une panne mécanique, les conséquences peuvent être dramatiques pour la pérennité de l’entreprise.

Pour parer à cette situation, les établissements financiers, les grands comptes ou les administrations doivent mettre en place un plan de reprise d’activité.

Mise en place du Plan de Reprise d’Activité

La mise en place d’un PRA a pour but de déterminer la meilleure stratégie pour pérenniser votre activité en cas de panne, sinistre ou incident et de reprendre l’activité dans un délai acceptable pour la société.  Pour cela, vous devez :

1- Évaluer tous les risques de pannes possibles

Une évaluation des risques consiste en une inspection approfondie de l’activité en vue d’identifier entre autres les éléments, les situations et les procédés qui peuvent causer un préjudice pour son système d’information.

Il faudra détecter tous les risques de panne possible : matérielle, réseau, électrique, dysfonctionnement de logiciel, liée à une erreur humaine, etc.

Cette étape permet d’évaluer la probabilité et la gravité du risque, puis de déterminer les mesures à adopter pour empêcher le préjudice de se concrétiser. Elle permet  de rétablir le service le plus rapidement possible en cas de panne ou de le maintenir malgré le dysfonctionnement.

2- Travailler la tolérance aux pannes

Puisqu’il est impossible d’empêcher totalement les catastrophes, une solution consiste à déterminer la capacité d’un système à fonctionner malgré une défaillance d’une de ses composantes.

Cette technique est nommée la tolérance aux pannes, elle consiste à mettre en place des mécanismes de redondance pour que lorsqu’une ressource tombe en panne, une autre puisse prendre le relais.

3- Prévoir des sauvegardes automatiques

Il est impératif de prévoir une sauvegarde automatique de vos données pour pouvoir relancer le tout en quelques minutes en cas d’incident. Certains professionnels permettent d’effectuer des sauvegardes 24 heures sur 24.