Sélectionner une page

Un des enjeux majeurs pour les entreprises est de protéger leurs finances,  notamment contre le piratage informatique et donc, le vol via des logiciels malveillants. Paradoxalement, cette tâche apparemment ardue peut être résolue par des moyens simples et accessibles.

Bien sûr, tout d’abord, il faut installer un antivirus de type Internet Security sur le PC du comptable. Mais à part cela, il est important que le comptable puisse adopter un comportement « sécuritaire » lorsqu’il travaille avec un PC.

Voici nos conseils pour les comptables et tous ceux dont le travail informatique est lié aux questions financières.

  1. L’ordinateur sur lequel on effectue des opérations financières doit être utilisé uniquement à cette fin, et pour rien d’autre.
  2. Si cet ordinateur est également utilisé pour consulter le courrier, il faut installer un Antispam. Il est fortement déconseillé d’utiliser l’adresse email du comptable dans les formulaires en ligne (enregistrement de produits, abonnement à différents services etc.)
  3. Office Control doit contenir une liste blanche des sites auxquels l’accès est autorisé. Toutes les autres ressources qui ne sont pas listées sont considérées comme interdites et leur consultation doit être impossible.
  4. L’utilisateur ne devrait pas installer ni exécuter de nouveaux programmes sur cet ordinateur.
  5. Il est également recommandé de supprimer les messages anonymes (sans référence) sur des sujets tels que : impôts et amendes, ventes et soldes, formation professionnelle, santé et loisirs, etc, car ces sujets sont largement utilisés par les malfaiteurs qui ciblent les comptables.
  6. Il en est de même pour les messages dans lesquels des banques ou toute autre organisation sérieuse (et leurs représentants) demandent des informations confidentielles ( les mots de passe, les noms d’utilisateur, les numéros de sécurité sociale et autres informations personnelles).
  7. En cas de doute concernant un tel message, vous devez d’abord vérifier l’information, et notamment : contacter la société qui envoie le message via le numéro de téléphone affiché sur son site web et non pas dans le message reçu et vérifier l’expéditeur (nom, fonction etc). Les adresses et numéros de téléphone des contractants doivent être mis à portée de main pour que vous puissiez utiliser uniquement ces coordonnées pour les contacter.
  8. Si vous recevez des e-mails suspects, contactez l’administrateur système sans les ouvrir, il doit en être informé pour déceler une éventuelle tentative d’attaque ou d’intrusion.
  9. Il est fortement déconseillé de cliquer sur les liens dans les e-mails suspects ou de les copier dans la barre d’adresse de votre navigateur. Si besoin est, vous pouvez saisir le lien manuellement.
  10. Vérifiez régulièrement les opérations financières de l’entreprise, et traquez les dépenses suspectes.

2SFInfo et Dr.Web recommande :

  • Si vous êtes comptable, prenez au sérieux les recommandations ci-dessus. Nous les avons intitulées « commandements » à dessein. Il est vraiment important selon nous d’essayer d’appliquer ces quelques règles au maximum.
  • Si vous est le chef d’une organisation ou que vous êtes un employé, montrez cet article à votre comptable ou à l’administrateur système.

source: Dr Web